SkeRetroGameShow #2 – Tomb Raider

SkeRetroGameShow #2 – Tomb Raider

28 juillet 2014 0 Par Skerelex

 

 

Bonjour/bonsoir à tous! Ici |Skerelex| et on est reparti pour un deuxième SkeRetroGameShow!

La semaine dernière, nous avions parlé de Dishonored, et bien on ne change pas de style et on reste dans le RPG! Aujourd’hui, je mets la main à la pâte pour vous présenter…

 

– Tomb Raider (2013) –

Vue d’ensemble:

 

Tomb Raider! Mais si! Le jeu avec la brune aux gros seins qui mettent au garde à vous le petit soldat du joueur qui la joue! Hum… Donc Tomb Raider. C’est une licence qui existe depuis 1996 c’est-à-dire depuis la sortie du premier opus… Ben… Tomb Raider. Celui qui se passe entre le Pérou, la Grèce, l’Égypte et Atlantide. Et bien malgré le fait que ce dernier opus porte le même nom, il ne s’agit pas d’un Anniversary, mais plutôt d’un prologue à la série, autrement dit, à ce qu’il y a avant le premier volet. Comme toujours, l’intrigue sur les légendes que poursuit Lara est très bien construite, et est épaulée par une bande-original à couper le souffle et des graphismes réalistes qui nous font oublier qu’un jour, Lara avait la poitrine comme ça…

 

 

Histoire:

 

Lara, depuis le tout début de la série est connu des joueurs comme étant archéologue. Et bien on se rend vite compte que pour ce volet, elle n’était au début qu’une archéologue en herbe qui reniait tout type d’aventure et que c’est celle qu’elle va vitre qui va lui faire changer d’avis.

 

Tout commence sur un bateau de recherche. Celui ci est emporté par une tempête, percute des rochers et laisse son équipage naufragé sur une île qui semble inhabitée. Sauf… Qu’elle l’est. Vous vous faites enlever par des indigènes qui vous ont trouvé sur la plage. Quand vous vous réveillez, vous êtes dans une grotte, entourée de cadavre. Vous tentez de vous en échapper mais un des indigènes, qui parle d’ailleurs votre langue, vous en empêche. Vous finissez par réussir à sortir, et découvrez l’île pour la première fois de jour. Votre but, survivre et retrouver les autres membres de l’équipage du bateau de recherche. Seulement… Les indigènes sont à votre poursuite et ils n’emploient pas des moyens ruraux: armes à feu, explosifs, ces habitants sont armés jusqu’aux dents. Quand vous avancez dans le jeu, les quelques heures avant le naufrage de votre navire vous sont révélés et on comprend enfin ce que Lara faisait sur ce bateau de recherches, elle cherche à élucider les légende du royaume de Yamatai. Ce qu’elle ne sait pas, c’est que l’île sur laquelle elle a fait naufrage, est l’île du royaume.

 

Je ne fais pas de spoilers pour cette fois ci. Après avoir fini l’histoire, je pense qu’il est plus intéressant de la découvrir de soit même !

 

Graphisme:

 

Que dire… On fait un grand bond vers l’avant dés le début du jeu! Cinématique qui pourrait presque passer pour de vraies images (j’exagère seulement un tout petit peu, elles sont vraiment très réalistes) et le graphisme, quand on joue le personnage de Lara, est impressionnant ! Tout est vraiment aussi beau que sur la jaquette, sauf que sur la jaquette, c’est un dessin… Les couleurs sont splendides et ont un rendu magnifique sur tous les bâtiments du jeu: bunkers, minkas japonaises et autres temples. Les effets de lumières sont incroyables, surtout durant la scène en haut de l’antenne. Dommage qu’elle soit si courte…

 

C’est tout ce qu’on attend d’un Tomb Raider récent et on est bien content de le découvrir et de le savourer durant tout le jeu.

 

Audio:

 

Une ambiance sonore du plus bel effet! Entre la musique qui nous remet dans un environnement glauque et qui nous rappelle qu’on est pas là pour passer des vacances mais pour survivre ou même la plupart des autres son du jeu, on peut dire que la totalité de la bande sonore déchire! Sans parler de la musique, tous les sons du vent devant les temples, ceux des gardes tempêtes, tous les petits grincements et élément du décors sonores sont réussis et la bande original, rien à redire, digne d’un jeu de survie. La partie audio de ce jeu est sûrement celle qui va vous foutre les chocottes quand vous jouez dans le noir en pleine nuit (ce que je vous conseille, l’ambiance de jeu est meilleur)!

 

Jouabilité:

 

En comparaison à Dishonored ou les combats n’étaient pas simple à gérer à cause de contrôle mal mis en avant dans l’interface du jeu, les contrôles de ce Tomb Raider sont presque parfaits. Les scènes d’exploration sont d’autant plus intéressante grâce au principe de la touche «Instinct de survie», et on peut se balader n’importe où tant que l’on suit l’histoire. On peut d’ailleurs découvrir au détour d’un rocher, un tombeau à explorer, ce qui rend vos recherches sur les légendes encore plus complètes ! Pour ce qui est des combats, malgré le fait que les ennemis n’avancent pas forcément directement sur vous et que si c’est le cas, ils viennent presque un par un; chaque scène de combat est dynamique à souhait.

 

Et bor*** de mer**, Lara est trop bonne quand elle est en action!

 

Et après..?:

 

Et ben, que se passe t-il à la fin du jeu? Vous pouvez continuer d’explorer l’île au cas vous n’auriez pas découvert tous les tombeaux, et finalement, le jeu devient très libre, mais toujours aussi agréable à jouer.

 

Verdict; et bien… ON EN VEUT UN AUTRE!

 

Voilà, c’est tout pour cette semaine, on se retrouve la semaine prochaine pour un autre jeu à présenter!

 

Salut!