SkeRetroGameShow #5 – MotorStorm

SkeRetroGameShow #5 – MotorStorm

3 septembre 2014 0 Par Skerelex

Hey tout le monde! Ici |Skerelex|, de retour d’un trou profonds sans connexion! Les vacances ce sont-elles bien passées? Oui? Alors en route pour un nouveau jeu !

J’avais parlé d’une série de jeu exclusive à la Xbox 360, et promis de chroniquer une exclusivité PlayStation! Chose promise, chose due, voici…

MotorStorm – PlayStation

Déçu ? Tant pis ! J’avais promis, et… Je chronique, mais après tout, je fais ce que je veux ! Et puis c’est un bon jeu nan ? Et puis le SkeRetroGameShow est fait pour faire découvrir des jeux !

J’ai toutes les raisons de le chroniquer, il mérite amplement sa place sur ce site. On est partis donc pour parler de grosses motos avec des gros 150cc, des voitures de Rallye avec des V12 et tout autre genre de véhicule tout terrain.

Vue d’ensemble :

San Francisco ne vous à pas tenté ? Et bien je vais tenter de vous séduire avec Monument Valley dans l’Arizona. Tenté, tenter.. ? Non ? Tant pis.

MotorStorm est un jeu de courses de type arcade ! Ce qui en fait un jeu unique en son genre, c’est la diversité dans les décors, les véhicules, et les nombreux passages différents dans chacun de ses circuits. Dans le même genre, chez Microsoft, on a le droit à Pure, sauf qu’on ne peux contrôler que des quad dans ce dernier. En tout cas, ça nous change des Need For Speed où on contrôle que des sportive et SUV hors de prix à cause de leur V16, V35, et… Je m’y connais pas du tout en voiture…

Allons-y. Premier point, c’est…

Histoire :

Histoire ? Quelle histoire ?! On est dans un jeu de course complètement arcade ! Quelle histoire vous voudriez qu’il y ai ?!

Que j’en invente une.. ? Nan, je peux pas… Vous y tenez ? Très bien.

Si un jeu comme MotorSport avait un histoire :

Johnny Dale Truth Mornick, pilote expert en VTT (Véhicule Tout Terrain et non pas Vélo Tout Terrain) à un jour pendant une course un terrible accident. Le diable lui laisse une deuxième chance de vivre, en contre partie, Johnny Dale Truc Machin, doit courir en VTT (toujours le même) pour gagner les championnats du monde sous la bannière du diable. C’est ainsi que commence MotorStorm.

Content ? Plagiat de Ghost Rider ? Ah… Tant pis, j’aurais essayé !

Graphismes :

Parlons enfin sérieusement ! MotorStorm à le goût du détail et de la qualité, le gourmand propose des graphismes qui pour l’époque en terme de qualité sont très correctes. Ce n’est pas si simple de donner du détail à un décor qui mouve à plus de 150km/h ! Les textures sont bien rendues, et sont cohérente avec le terrain qui les entourent ; l’environnement respecte ce que l’on peut trouver à Monument Valley ! Les dégâts du véhicule et son aspect changent en fonction de vos actions, ce qui rends plus réaliste le gameplay : Si vous roulez dans la boue, votre véhicule et la caméra seront salis.

Malgré des qualités graphiques qui ne sont pas hors du commun, elles se suffisent amplement ! Et il est temps pour nous de passer à…

Audio :

Haha, enfin des tas de choses à dire ! Alors, je commence par quoi ? Le sont des véhicules, d’accord.

Il faut savoir que les sons des moteurs de MotorStorm ne sont pas des enregistrements de la vie réel, mais le travail de Créateur sonore de chez Dolby Digital. Ceux ci ont crée de toute pièce le son des V8 et autres moteurs des véhicules ! Vous imaginez le travail ? Juste pour ça, je trouve la bande sonore du jeu excellente ! Mais attendez voir la suite…

Amis du metal et du rock, réjouissez vous ! Au programme dans la musique de ce jeu, Slipknot, Queen Of The Stone Age, Pendulum, Primal Sceam, et même Nirvana ! Je serais capable de faire tourner le jeu pour écouter uniquement la BO 😉

Sans rire, c’est tout à fait le genre de musique qui pourrais coller à la violence des courses de Rallye et autre sport mécanique tout terrain. L’ensemble du tout vous donne de l’adrénaline et une petite envie d’aller faire un tour chez le revendeur de quad le plus proche.

Jouabilité :

Pour faire simple, rapide et efficace, ça se résume en trois étapes : Difficulté de conduite au début, puis difficulté à gagner contre des niveaux plus haut, puis difficulté à arrêter le jeu. Et oui, on rentre très facilement dedans, et on a du mal à s’arrêter car on se voit progresser, un peu comme dans World Of Warcraft, ou quand vous regardez Game Of Thrones.

Et après..?:

Il y a Pacific Rift, le deuxième MotorStorm, avec de nouveaux décors et circuits, de nouveaux véhicules, et de nouveaux défis personnels ! Ça ne s’arrête jamais !

Heureusement qu’il n’y a que deux jeux, sinon, je serais déjà en train de progresser dans le troisième et je n’aurais jamais pu faire cette chronique…

C’est tout pour cette semaine ! Rendez-vous dans deux semaines, pour le SkeRetroGameShow #6 !